L’euskolab, c’est tout le Pays Basque !

L’euskolab, c’est tout le Pays Basque !

Vous êtes nombreux.ses à utiliser l’eusko à l’otsolab et une part d’entre vous a d’ailleurs adhéré à Euskal Moneta via Otsokop. C’est formidable car, en tant que monnaie locale complémentaire, l’eusko est en complète cohérence avec la volonté que notre super marché coopératif et participatif devienne un acteur de la transition écologique et sociale de notre territoire. En effet, parmi toutes les bonnes raisons existantes, plus j’utilise l’eusko et plus :

  • je contribue à l’économie réelle et locale (et moins je contribue avec mes euros aux activités souvent spéculatives et néfastes de ma banque)
  • mon argent sert plusieurs fois et à de bonnes choses :
    • plus je change d’eusko, plus l’association que je parraine touche de subventions (Si j’ai choisi Les amis d’Otsokop, 3% de mon change va à Otsokop ; donc plus je paie en eusko et plus je soutiens notre projet)
    • les euros que je donne en échange de mes eusko sont placés dans un fonds de garantie, soit à la Nef, banque éthique ne finançant que des projets écologiques, sociaux et/ou culturels, soit à la Caisse solidaire/ Herrikoa, société de financement participatif, qui fait des prêts solidaires pour les entreprises et associations du Pays Basque créatrices d’emplois.

Pourtant, il semble qu’un nombre non négligeable d’otsokopines et pains utilisent principalement leurs eusko à Otsokop voire gardent leurs eusko pour l’Otsolab. On a d’ailleurs plusieurs fois entendu l’euskokart être rebaptisée otsokart ! Il y a là un malentendu qui peut nous faire passer à côté des bienfaits potentiels de notre monnaie locale. En effet, si l’on ne l’utilise qu’à l’Otsolab, c’est autant d’occasions manquées d’amplifier son action positive parmi les 700 commerces et associations du Pays Basque qui acceptent l’eusko.

Même si l’eusko est déjà la première monnaie locale de France et la deuxième d’Europe, notre monnaie locale produira d’autant plus d’effets qu’elle circule plus et en différents lieux.

A nous d’apprendre à utiliser cet outil nouveau qui permet de nous réapproprier les impacts de la monnaie sur nos vies et de soutenir les alternatives.

Si tu souhaites participer à une action de sensibilisation en témoignant de tes expériences avec l’eusko à l’extérieur d’Otsokop et inciter plus d’otosokopines et pains à faire de même, contacte-nous à eusko@otsokop.org.

 

Facebooktwittergoogle_plusmail